Accueil

Web

FaceBook

Telechargement

Contact

 

Ajouter aux Favoris

    Bienvenue ! 07/05/2021 @ 12:52:41 - IP : 3.236.222.124 -



ZNsoft Technologie - La programmation des ports paralleles
 




 

Microsoft

Télécharger

SQL Server 2012

Pinpoint

Visual Studio

Choisir son PC

 
 

Developpement

Visual Basic

Langage C

Java

Assembleur

Delphi

SQL

Python

WinDev

 
 

Systèmes OS

Ms Dos

Windows 9.x

Windows Nt

Windows Vista

Unix

Linux

Mac Os

 
 

Conception Web

PHP

ASP

Html

XmL

Flash Adobe

Director Adobe

WebDev

Java Script

 




Livre GRATUIT:
Livre gratuit pour maitriser Google Docs



 
 

 

Sommaire :

Introduction - Configuration du port - Programmation du port

 

Gestion des ports paralleles

 

 

Configuration du port

 

Développer et déployer facilement vos sites web

Télécharger gratuitement Office 2013

Héberger votre site web sur des serveurs gratuits

Visual Studio 2013

Télécharger et apprenez gratuitement

Trucs et Astuces

Découvrez Windows 8.1 et télécharger le gratuitement

 

 

Ces standards ont une compatibilité ascendante et les PC actuels sont capables de travailler dans n'importe lequel de ces modes, sous réserve que le port a été configuré convenablement. Il vous faudra connaître l'adresse de base du port parallèle. Cela peut se faire très facilement sous Windows par l'intermédiaire du panneau "Propriétés système" et dans l'onglet "Gestionnaire de périphériques". Cliquer sur "Ports", "Port imprimante (LTP1)", "Propriétés" puis "Ressources". La grande majorité des ordinateurs ont une adresse de 0x378 (en hexadécimal). Cette adresse est appelée adresse de base, et correspond au registre de données. Voici une capture d'écran illustrant cela :

Le mode de fonctionnement du port se modifie quant à lui dans le BIOS ; redémarrer l'ordinateur, aller dans la section "Peripherial Setup" et changer l'option "Parallel Port Mode" selon la configuration désirée. Dans sa version la plus simple (Compatibility Mode), les données ne peuvent servir qu'en sortie. Il existe cependant une méthode pour accéder à une lecture de données 8 bits en utilisant d'autres broches du port et un procédé électronique appelé multiplexage. Ce que nous retiendrons est que les modes les plus récents (EPP et ECP) rendent possible la lecture par l'intermédiaire du bus de données. Le débit a été ainsi augmenté à 2 Mo/s, ce qui a permis de connecter sur le port parallèle des périphériques plus rapides tels que scanners, lecteurs cd CD-ROM etc.

 Au point de vue des performances électriques, chaque broche du port est capable de fournir un courant maximal de 12 mA environ. Il faut donc faire attention à la charge que l'on applique et calculer les résistances de limitations adéquates. Une solution pour éviter tout problème de consommation est de placer un circuit buffer juste à la sortie du port. Les niveaux de tension sont compatibles TTL : cela signifie qu'un bit mis à 1 provoquera une mise à +5V sur la broche correspondante, et un 0 logique mettra cette broche à 0V (la masse du PC). Pour la lecture de données, il faut faire un peu plus attention car cela dépend de la technologie utilisée. En effet, certaines broches du port possèdent une résistance interne dite de "pull-up" (tirage au +5V) sur leurs broches tandis que d'autres ont leurs sorties dites en "collecteur ouvert" (sans ausune résistance). Une résistance de pull-up à l'entrée de ces broches, de l'ordre de 4,7 K Ohms, rendra votre montage comptatible sur tous les ports parallèles.

Les registres

Toute la gestion du port parallèle se réalise par l'intermédiaire de trois registres de 8 bits. Le premier correspond à l'adresse de base du port : c'est le registre de données (0x378 par exemple). Les lignes D0 à D7 du connecteur prennent le niveau correspondant à la donnée inscrite dans ce registre et si le port a été configuré en mode EPP (bus de données bidirectionnel) on peut y lire l'état des broches. L'octet suivant (0x379) est le registre d'État accessible en lecture uniquement. Enfin, on trouve le registre de Contrôle (0x37A) accessible en lecture et en écriture. Une attention particulière doit être portée sur le bit 5 (BID CTRL) qui permet, lorsqu'il est à 1, de configurer le bus de données en lecture. Le tableau ci-dessous nous permettra de configurer facilement ces registres.

 

Bit

7

6

5

4

3

2

1

0

Données (lecture/écriture) 0x378

D7

D6

D5

D4

D3

D2

D1

D0

Etat (lecture) 0x379

BUSY

/ACK

PE

SELECT

/ERROR

-

-

-

Contrôle (lecture/écriture) 0x37A

-

-

BID CONTROL

IRQ ENABLE

/SELECT IN

/INIT

/AUTOFEED

/STROBE

 

Note : le signe / devant le nom signifie "barre", c'est à dire que la logique active est zéro. On les conserve juste pour se rappeler des tests à effectuer dans le cas d'un dialogue avec une imprimante. Ne surtout pas confondre avec l'inversion de niveau présente sur certaines broches, information indiquée dans le premier tableau.